Ouvrir mon restaurant en zone agricole

Ouvrir mon restaurant en  Zone Agricole

Ouvrir un restaurant en zone agricole n’est pas un dĂ©fi insurmontable pour un entrepreneur ambitieux et motivĂ©.
Si vous connaissez bien la région dans laquelle vous souhaitez vous installer (une étude préalable est indispensable) et que vous avez bien cerné le profil de votre future clientèle afin d’anticiper leurs besoins et adapter votre offre, vous êtes déjà gagnant.

Voici les clĂ©s qui permettront de transformer l’essai :

Misez sur un commerce multi-service

Vous avez fait le choix de vous installer dans une zone agricole, généralement dans un petit village dans lequel il y a très peu, sinon aucun commerce.

L’attente de vos futurs clients risque donc d’ĂŞtre très forte et, en l’occurrence, un restaurant n’est pas forcĂ©ment leur besoin principal.

La solution lorsque vous vous implanter en zone agricole est donc de proposer un commerce multi-service, tournĂ© vers une offre de restauration mais exerçant Ă©galement d’autres activitĂ©s complĂ©mentaires.

En proposant, par exemple, un petit espace boulangerie, tabac/journaux ou un bar, vous offrez plusieurs services indispensables et bien souvent vitaux pour préserver le dynamisme et les emplois à la campagne.

Évidement, c’est tout bĂ©nĂ©fice pour vous car le tabac ou les timbres sont des produits d’appel qui permettent d’attirer des clients et de les fideliser.

Autre astuce pour maximiser la portĂ©e de votre affaire en milieu agricole : essayez au maximum d’ĂŞtre mobile.
Pour un commerçant qui n’effectue pas de tournées, on estime que le chiffre d’affaire annuel moyen s’élève à 3 000 euros le m2.

Cependant, les revenus varient beaucoup selon le commerce et le lieu où il est implanté. Ainsi, les tournées, si elles nécessitent un réel investissement, peuvent faire doubler le chiffre d’affaire de votre commerce.
Cette stratĂ©gie vous assure Ă©galement de toucher une clientèle plus large (car plus âgĂ©e et donc moins mobile en zone agricole) et vous permettra, Ă  terme, de sĂ©curiser une part de vos revenus grâce Ă  une rentrĂ©e d’argent plus stable.

Optimiser au maximum votre approvisionnement :

Le dĂ©fi que pose l’installation en zone agricole, et plus particulièrement si vous avez fait le choix d’ouvrir un commerce multi-service, est de veiller Ă  l’approvisionnement de votre restaurant.

Il est donc très important de mettre en place une politique d’approvisionnement stable afin d’améliorer vos marges, car ces dernières représentent souvent le point faible des commerces multi services.

Vous vous positionnez également dans une logique de proximité; la qualité des produits proposés joue donc un rôle fondamental pour fidéliser votre clientèle.

N’hĂ©sitez pas Ă  faire appel Ă  un professionnel, surtout si vous vous lancer dans l’aventure sans expĂ©rience au prĂ©alable dans la restauration.
Il est en effet primordial de commencer par rationaliser l’organisation de vos diffĂ©rents services mais aussi d’analyser la fourchette de prix que vous pourrez pratiquer en fonction de votre future clientèle.

Pour aller plus loin…

BOOSTER MON RESTAURANT ÉDITION 2017

 

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

 


Grégory Messer

Restaurateur depuis plus de 15 ans, j'ai ouvert 5 restaurants, du bistrot, au restaurant asiatique à la brasserie chic, je partage aujourd'hui mon expérience avec vous à travers mes livres et ce site.

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *