Comment devenir restaurateur ?

RestaurateurVous allez devenir restaurateur. Mais savez-vous ce que cela signifie vraiment ? Avez-vous une idée précise de ce que recouvre ce terme, erectile ou vous contentez-vous d’images d’Épinal, viagra de vagues notions, sickness voir de clichés ?

Celui du pizzaïolo du quartier, suant derrière ses fours à pizzas, ou du patron de bistrot offrant à boire au comptoir ?

En fait, vous allez le voir, le vocable « restaurateur » recouvre bien des réalités.

Vous le savez, vous n’avez pas besoin d’un diplôme spécifique pour devenir restaurateur, voire de pas de diplôme du tout. Contrairement à un mécanicien, un coiffeur ou une esthéticienne, il n’existe pas de titre nécessaire pour ouvrir un établissement de restauration.
Est-ce à dire que vous n’avez besoin d’aucune compétence particulière ? Non, bien sûr, au contraire ! Qu’il s’agisse de la gestion financière ou comptable, ou de la production, du marketing, des ressources humaines si vous avez des employés… Vos casquettes seront multiples, ce qui est à la fois la richesse et la difficulté du métier.

Toutefois, s’il n’existe pas de diplôme, il y a des licences. Et une formation minimum est tout de même requise pour ouvrir un restaurant, aboutissant à l’obtention de cette fameuse licence sans laquelle aucun établissement ne peut ouvrir.

devenir-restaurateur

Cette formation obligatoire de vingt heures, effectuée dans un organisme agréé, vous coûtera environ huit cents euros. Je vous conseille de commencer par lire en détail l’article L. 3332-1-1 du Code de la Santé Publique, pour vous familiariser avec « la base » de votre futur commerce.

Nous aborderons plus en détail la question des licences. Sachez dès à présent que cette formation obligatoire – et indispensable pour qui veut créer ou reprendre un restaurant dans de bonnes conditions – peut être financée en partie ou entièrement par les organismes publics.
Ainsi, vous obtiendrez votre sésame pour ouvrir, ou pour reprendre, l’établissement de vos rêves. À ce stade, et avant même d’aller plus loin dans votre projet, voici quelques conseils importants :

Échangez !

Profitez de cette formation pour vous créer un réseau de professionnels ou futurs professionnels, pour vous familiariser avec le métier, obtenir des conseils et des idées, vous soutenir mutuellement…

Restaurateur-restaurant

Rendez visite Ă  vos concurrents

De la même manière, n’hésitez pas à rendre visite à des restaurateurs – dans une autre région pour qu’ils ne se sentent pas menacés par une éventuelle concurrence. Leurs avis et leurs conseils seront précieux !

Testez par vous-même !

Pour aller plus loin, vous pouvez même effectuer des stages, de quelques jours ou de quelques semaines, dans des établissements que vous aurez sélectionnés et qui vous semblent assez proches de votre futur concept. Il n’existe pas de meilleure méthode pour se mettre dans le bain, détecter les erreurs à éviter, et trouver de nouvelles idées ! C’est également une méthode très efficace pour vous rendre compte, sur le terrain, de la réalité du métier.

Usez et abusez des sites spécialisés sur le net

Je vous en communiquerai une liste non exhaustive à la fin de cet ouvrage. Ils vous familiariseront avec l’univers de la restauration, les nouveautés en matière de réglementation, etc.

N’oubliez pas que le marché de la restauration s’est profondément modifié ces dernières décennies. Le métier de restaurateur n’a plus grand-chose à voir avec ce qu’il était il y a trente ans !

Pour aller plus loin…

BOOSTER MON RESTAURANT ÉDITION 2017

 

Cette année est particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, j’ai donc décidé de vous offrir tous mes conseils de restaurateur pour booster votre restaurant dans tous les domaines : la création d’un restaurant, le chiffre d’affaire, la clientèle, les fournisseurs, les salariés, l’image, la communication…

1. J’augmente mes revenus

Comment augmenter ses revenus sans baisser la qualité ? C’est ce que nous verrons avec les méthodes de détermination et de stratégie de prix. Le prix est-il adapté pour votre clientèle ? Comment vos offres midi/soir peuvent booster votre chiffre d’affaires ?

2. Je baisse mes dépenses

Les coûts fixes d’un restaurant deviennent vite élevés, comment alors bien sélectionner ses fournisseurs ? Gérez-vous correctement votre personnel ?

3. Je fais venir plus de clients

C’est le nerf de la guerre, nous verrons comment fabriquer une image de marque, les techniques d’optimisation de sa carte, de l’ambiance, de la salle. Mais plus important encore, comment faire venir des clients avec les outils de communication traditionnels et l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux.

 


Grégory Messer

Restaurateur depuis plus de 15 ans, j'ai ouvert 5 restaurants, du bistrot, au restaurant asiatique à la brasserie chic, je partage aujourd'hui mon expérience avec vous à travers mes livres et ce site.

Les 50 meilleurs restaurants américains

Next Story »

Baisse de la fréquentation dans les restaurants : que faire ?

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *